De la double peine d’être une consommatrice en situation de handicap

Publié dans le

Coralie Lallemand est doctorante au laboratoire du NIMEC (Normandie Innovation Marché Entreprise Consommation), et s’intéresse notamment aux questions liant le genre et la consommation. Dans le cadre de ce numéro spécial des Carnets de la Consommation, elle rencontre pour une tribune les Dévalideuses, collectif féministe « qui démonte les idées reçues sur le handicap ». Inscrit dans une démarche féministe intersectionnelle, ce collectif militant a pour objectif de redonner la voix aux femmes handicapées.
Souvent invisibles, ces femmes expriment ici les formes d’oppressions multiples qui s’imposent à elles en tant que femmes et personnes en situation de handicap ainsi que les difficultés de leur position sur un marché qui les met dans l’impasse. Après avoir défini brièvement en guise d’introduction le contexte théorique au sein duquel s’insère cet article, nous laisserons la parole au collectif qui soulèvera la question de la place faite aux consommatrices en situation de handicap au sein d’une société capitaliste.

Télécharger l’article

Lire l’article

 

A propos de Coralie Lallemand

Coralie Lallemand est doctorante en Sciences de Gestion au laboratoire de recherche du NIMEC et est rattachée en tant qu’ATER à l’IAE de Nancy. Sous la direction de Renaud Garcia-Bardidia et de Jean-Philippe Nau, ses recherches s’intéressent aux liens entre le genre et la consommation, et adoptent une approche sociologique de la consommation au regard des travaux ancrés dans le champ de la Consumer Culture Theory. Plus précisément, ses travaux se concentrent sur les masculinités et la manière dont ces dernières sont négociées aux travers de pratiques de consommation considérées comme féminines.

A propos de Les Devalideuses

Collectif féministe « qui démonte les idées reçues sur le handicap ». Inscrit dans une démarche féministe intersectionnelle, ce collectif militant a pour objectif de redonner la voix aux femmes handicapées.